Raspberry PI avec du son sur Arch

juillet 24th, 2012

pi_logo

Aujourd’hui, j’avais envie d’entendre mon Raspberry PI. Bah oui, il est là, en fonctionnement, mais sans aucun ventilateur et du coup : on ne l’entend pas !

Donc c’est parti pour activer l’audio avec la distribution Arch sur mon RPI.

On commence par un pacman –Syu parce que je suis certain qu’il y a longtemps que vous ne l’avez pas effectué… et on enchaine par : pacman -S alsa-firmware alsa-utils alsa-oss

On fait connaitre notre module au système d’exploitation : nano /etc/rc.conf et on modifie la ligne MODULES=(snd-bcm2835)

Voilà, c’est fini. Votre RPI a maintenant l’audio opérationnel. Note 

Pour vous en rendre compte, une petite commande : aplay /usr/share/sounds/alsa/Front_Center.wav

Magique non ? :)

Allez, histoire de faire un vrai article, on va pimenter un peu tout ça : et si on faisait parler notre RPI ? C’est parti : pacman -S festival festival-us (remarque : il n’y a pas le français de disponible)

On enchaine avec : nano /usr/share/festival/festival.scm pour ajouter tout à la fin du fichier :

  • (Parameter.set ‘Audio_Method ‘Audio_Command)
  • (Parameter.set ‘Audio_Command "aplay -q -c 1 -t raw -f s16 -r $SR $FILE")

Et enfin : nano /usr/share/festival/festival.scm pour ajouter cette ligne en fin de fichier :

  • (set! voice_default ‘voice_cmu_us_slt_arctic_hts)

Voilà, c’est fini. Nous pouvons maintenant faire parler notre RPI !!! Tapez de suite la commande : echo "Hello from Raspberry PI" | festival –tts
Vous pouvez également générer un fichier .wav : echo « Hello from Raspberry PI » | text2wave -o HellofromRPI.wav et le jouer avec aplay : aplay HellofromRPI.wav.
Bon amusement !

Arch Linux en français

juillet 23rd, 2012

pi_logo

J’ai forcément branché un clavier français sur mon Raspberry PI (R-PI)… et forcément il est configuré en qwerty… Petit plongeon dans la configuration de Arch Linux :)

Premièrement : tenez votre système à jour ! Tout comme sous Windows vous devez faire du Windows Update, il n’y a aucune raison de ne pas le faire dans notre cas, surtout que c’est un tout nouveau système d’exploitation (il n’existait pas en version arm pour le R-PI), il évolue de jour en jour ! Comment fait-on ? C’est tout simple, il suffit d’exécuter la commande : pacman -Syu

Si c’est la première fois, il y aura beaucoup de chose à mettre à jour et ça sera très long, vous êtes prévenu. Mais c’est absolument indispensable !!! Et désormais, c’est à faire de façon journalière  !

Voilà, une fois les mises à jour faite, passons donc notre système en français. Je connais deux éditeurs de fichier texte : vi et nano. Choisissez le votre, moi perso c’est nano (Ctrl-O pour sauvegarder et Ctrl-X pour quitter). C’est parti !

image

nano /etc/rc.conf et on change tout ça :

  • TIMEZONE=« Europe/Paris »
  • LOCALE=fr_FR.UTF-8
  • CONSOLEFONT=lat9w-16
  • KEYMAP=fr-pc

profitez en pour donnez un petit nom à votre RPI :

  • HOSTNAME=« borispi » (mettre le nom que vous voulez)

à mettre également dans votre fichier hosts : nano /etc/hosts

  • 127.0.0.1 localhost.localdomain   localhost borispi
  • ::1 localhost.localdomain   localhost borispi

Ensuite : nano /etc/locale.gen et vérifiez qu’il n’y a pas de # devant les lignes nous concernant (commençant par fr_FR) :

  • #fr_CH ISO-8859-1
  • fr_FR.UTF-8 UTF-8
  • fr_FR ISO-8859-1
  • fr_FR@euro ISO-8859-15
  • #fr_LU.UTF-8 UTF-8

Il ne reste plus qu’à faire : locale-gen
puis  : reboot
pour redémarrer vote RPI et constater que lorsque vous appuyez sur « a » ça n’écrit plus « q » mais bien « a » à l’écran :)

R-PI sous Arch Linux

juillet 22nd, 2012

Archlogo

Mon premier test de système d’exploitation pour faire fonction mon Raspberry PI (R-PI) a été avec la distribution Linux Raspbian. C’est sur une base de distribution Debian (à priori dédié facilité pour les utilisateurs et riche en fonctionnalité) modifiée pour tenir compte du coprocesseur arithmétique particulier du R-PI. De base j’ai trouvé que ça fonctionne effectivement très bien dès le démarrage, avec un très bon outil de configuration (raspi-config). Mais dès que j’ai commencé à vouloir mettre ce qui m’intéresse (Mono pour faire fonctionner DotNet) je me suis retrouvé confronté à de nombreux soucis. Premièrement, c’est un vieux Mono qui est disponible, bon ça encore j’aurais fait avec (.net 2.0)  mais secondement : ça foire ! Rien que l’affichage de la date en .net ne fonctionne pas…

Après m’être promené dans les forums, j’ai testé la distribution Arch Linux. C’est une distribution un peu plus pour les “barbus”… (pas d’outil de configuration par exemple) Comme la Raspbian, de base : ça fonctionne très bien. Par contre c’est plus “nu” : pas de startx par exemple, mais ça à la limite, ça m’arrange :) Il reste que ça n’utilise donc pas le coprocesseur arithmétique. Je remplace apt-get par pacman et voici la dernière version de Mono installée et … qui fonctionne bien !

Je pense que j’ai trouvé “ma” distribution pour jouer :)

Mon Raspberry PI !

juillet 21st, 2012

pi_logo

J’ai reçu mon Raspberry PI modèle B :)

 

Hormis le fait qu’en français cela se traduise par framboise, il s’agit en fait d’un très petit PC. Il est livré “nu” pour un montant de 43,15 €.

Pour le faire fonctionner, il faut au minimum ajouter une alimentation 5V (chargeur de téléphone par exemple), une carte SD de 2 Go pour y mettre le système d’exploitation (diverses versions de Linux) et enfin un clavier USB. Une fois tout cela réuni, il vous faut encore un câble HDMI et l’écran idoine pour “voir” quelque chose. Tant qu’à faire, il faut également le connecter sur votre réseau LAN.

Du fait, nu il ressemble à ça :

RpiFront

Et une fois tout connecté : (ça c’est le mien)

MonRPI

à gauche : alimentation et carte SD, en haut : haut-parleur en jack 3.5, en bas : HDMI et à droite : Ethernet et USB.

Voilà, j’ai mon nouveau jouet :) ça se commande chez Farnell .

Bon plan domotique

février 8th, 2010

Prises Casto

Si comme moi vous êtes équipé avec un module usb TellStick, je ne peux que vous conseiller ces prises bon marché pour le domaine domotique. Il s’agit du 1er prix chez Castorama. Il s’agit en fait des modèles GAO que le TellStick sait trés bien gérer !!!

image Ces prises sont des modèles ON/OFF d’une capacité de 1000W. L’identification de chaque prise se fait par une petit roue crantée. Attention : il y a uniquement 12 positions différentes ! Vous pouvez donner le même identifiant à plusieurs prises, elle seront alors couplées pour l’allumage et l’extinction. Le pilotage s’effectuant via le module TellStick par radio 433,92 Mhz.

Le tarif : vendu par 3 (avec une télécommande) pour 19.90 €, soit 6,60 € la prise. Pas mal non ? ;-)

TellStik, émetteur radio domotique

janvier 29th, 2010

image

J’ai découvert tout dernièrement cette petite clé USB qui permet d’émettre des signaux radio sur la bande 433,92 Mhz. Pile poil ce qu’il faut pour la domotique ! Ce qui est surtout intéressant, c’est son tarif : 68,50 € chez www.domadoo.fr ou www.planete-domotique.com par exemple. Je l’ai reçu ce jour. Les premiers tests sont concluant : ça fait ce pourquoi ça existe ;-) C’est à dire qu’avec cette clé je peux piloter mes modules Chacon !

La clé fonctionne sur Windows7 en 64 bits.
Site du constructeur : http://www.telldus.se/.

Fin de Club40

novembre 7th, 2009

La société Yacast ne diffuse plus le classement au public. Il faut maintenant être un professionnel et prendre un abonnement payant. C’est fini donc pour moi. Vous connaissez d’autres sources de classement ?

Chacon

août 30th, 2009

CH54581J’ai découvert tout dernièrement la marque Chacon (chez Conrad) et ses modules domotique. Le gros intérêt de ces modules est le tarif ! Mais surtout : le protocole radio utilisé est compatible avec mon RFXCOM ;-) J’ai commencé tout simplement avec le module “ouverture de porte” (ici à gauche) disponible pour 16 €. Voici quelques autres modules dont je me suis équipé depuis. La domotique à petit prix arrive !

DIGITAL CAMERA                  CH54503 CH54561 image
(double interrupteur, détecteur de mouvement, télécommande, détecteur externe)

X10 … ça cafouille chez moi

juillet 19th, 2009

3615 je raconte ma vie : je suis équipé avec des modules X10 depuis quelques années (plus de 8 ans déjà). Je pilote le tout via un module CM11 connecté sur un PC. Grosso modo j’en suis satisfait : pas trop cher et ça fonctionne. J’ai eu un changement de module CM11 il y a 4 ans (bingo) mais dans l’ensemble j’en suis satisfait… Jusqu’à ces derniers temps !

J’ai un fantôme sur mon réseau électrique. Je retrouve des lumières allumés (génant la nuit, dans la chambre). Je me suis dit que mon module CM11 était à nouveau défectueux. Achat d’un nouveau (re-bingo)… pour finalement toujours avoir le même phénomène. On dirait qu’il y a un scanne sur mon réseau électrique. Je vois passer (via le CM11) les signaux A1 ON, A1 OFF, A2 ON, A2 OFF, etc. … Ca se passe sur de petites périodes, mais assez régulierement. Après de longue recherche (tout débrancher (multiprise et autre) pour constater toujours la même chose) … j’arrête le X10 filaire :(

RFXCOM

novembre 16th, 2008

Cela fait maintenant 4 mois que je suis équipé d’un module RFXCOM récepteur radio. Je l’utilise via le plugin de xpl Monkey. Mais à quoi ça sert ? C’est tout simple : dès que je passe devant un capteur de mouvement ou que j’appui sur un interrupteur “domotique”, un message circule sur mon réseau informatique et je peux déclencher des actions. Par exemple, quand je pars de chez moi le matin, j’appui sur l’interrupteur à la porte et ça éteint les lumières et la radio de la salle de bain à l’étage que j’ai oublié comme d’habitude (toute la journée, je vais jouer, à faire semblant… euh désolé). Un des gros intérêts est le gain de réactivité entre les déclencheurs et le PC. Entre l’appui sur l’interrupteur radio et le pc, le message est quasi immédiat alors qu’auparavant il était capté par un module X10 qui diffusait ensuite le message sur le réseau électrique jusqu’au CM11. Ca n’a l’air de rien mais on gagne de nombreuse millisecondes qui rende la domotique beaucoup plus réactive et confortable !